Vision Mind Mapping Frédéric Vève (Communiquons.biz)

Dans le cadre du débat sur la “vision du Mind Mapping” voici la réponse de Frédéric Vève, CEO et Sparring-Partner de Comminiquons.bizdepuis toujours passionné par la Communication, dans sa composante Relations Humaines, et par la Créativité. Il est adepte et pratiquant du Mind Mapping, d'ailleurs il en dédie une catégorie dans son blog http://fredericveve.com.

 

Quelle est votre définition du Mind Mapping et comment l'utilisez vous ACTUELLEMENT?

Aujourd’hui il ne viendrait à l’idée à personne (mis à part quelques originaux) de partir dans une contrée inconnue sans un GPS, cet outil si simple et qui pourtant vous permet de vous retrouver où que vous soyez sur la planète.

Mais pourtant, nous sommes encore trop nombreux à laisser notre cerveau partir à l’assaut de montagne d’informations, accumuler des méandres d’idées, d’actions à gérer, de notes, sans pour autant lui donner un outil équivalent.

Cet équivalent existe. Pour moi, le Mind Mapping est le GPS du cerveau, le GoogleMap de la mémoire et du savoir. C’est le « Global Productivity System » dont le cerveau a besoin. Un outil simple qui cache une méthode un peu complexe à maitriser. Mais tout s’apprend, le Mind Mapping aussi.

Dans l’agence que je dirige, nous utilisons le Mind Mapping depuis la prise de brief comme outil de prise de note et d’analyse, en passant par la création, les brainstormings, jusqu’à la gestion de projets événementiels. Je l’utilise aussi en enseignement avec mes étudiants de master communication, et pour aider mes clients à concevoir leurs présentations en public.

Comment pensez-vous que sa pratique va évoluer dans le futur à moyen (5 ans) et long terme (10 ans) ?

Je rêve de voir le Mind Mapping se démocratiser aussi vite que s’est démocratisé le GPS dans l’automobile, et Google Map sur internet (5ans ?). Je suis à cheval entre deux communautés. Je fréquente des experts du Mind Mapping qui disent voir le Mind Mapping se développer très vite. Et je fréquente encore plus de gens, des cadres d’entreprises, des étudiants, qui ne connaissent même pas l’existence du Mind Mapping et ont une révélation quand on leur présente… Alors je fais un rêve : que les deux se rencontrent, vite….

Et pour dans 10 ans, le rêve devient réalité, réalité virtuelle. Nous manipulons des maps en véritable 3D, dans l’espace, grâce à des lunettes-écran-3D et la  capture du mouvement de nos mains.

La Mind Map en 3D ce n’est plus seulement le GPS du cerveau, c’est la projection de l’image d’une partie de notre cerveau, avec ses associations, ses liaisons, sa profondeur.

Par le réseau, nous sommes reliés à d’autres Maps, donc d’autres cerveaux. La puissance de l’analyse sémantique nous permet de voyager à grande vitesse, dans le cloud, entre concepts et idées tout en gardant la maitrise de la route que nous prenons… GPS je vous dis !

Comment devront EVOLUER les editeurs de logiciel Mind Mapping?

Ils sont dans la mouvance de la technologie, alors comme leurs collègues, ils vont devoir trouver le moyen de mettre nos maps à notre disposition partout, tout le temps, sur n’importe quel appareil, connecté et non connecté.

Il faudra donner la possibilité de partager, de travailler à plusieurs, de créer des liens. Il faut qu’on puisse créer des maps de maps, se connecter avec d’autres, partager sur les sites communautaires comme BiggerPlate, communiquer avec d’autres logiciels (de mind mapping y compris), d’autres applis, pour que nos maps puissent vraiment être des systèmes de pilotage, complets, interfacés. Développer de la vrai 3D, développer des graphismes plus fun tout en restant conviviaux. Rester à l’écoute de leurs utilisateurs…Et puis peut-être aussi trouver le moyen de transformer automatiquement mes moches maps de prises de notes, faites à la main, en belles maps colorées, propres et lisibles… mais ça c’est un vrai challenge.

L’equipe de Signos remercie Frédéric Vève pour sa contribution.

Envoyer à un ami