Le Coaching Visuel : plus efficace !

Les outils du coaching visuel

Le coaching visuel est une approche qui privilégie l’utilisation de méthodes et outils visuels par le coach pour aider le coaché à évoluer et évaluer ses progrès plus facilement. Les méthodes et outils visuels sont variés : Mind Mapping ou carte mentale / heuristique, Concept Mapping ou carte conceptuelle, Perceptual Mapping ou carte perceptuelle ou matrice visuelle, Time Line ou ligne de temps, sckechnoting …


L’impact des outils visuels sur le coaching

Le coaching visuel représente une évolution du coaching classique qui base la relation coach/coaché sur la relation d’écoute, de questionnement et de reformulation orale. Le coach visuel sait écouter, questionner et reformuler oralement ET visuellement. Le coach n’ajoute pas seulement un canal de communication supplémentaire, il s’appuie sur un canal qui aide à percevoir et comprendre l’information autrement.

Cela agit donc sur la quantité et la qualité de l’information échangée, élément crucial dans une relation de coaching. Tout comme le coach classique, le coach visuel maîtrise des disciplines diverses selon sa formation de base (PNL, Analyse transactionnelle, Process Com …) qui lui fournissent des grilles d’analyses et de décision pour orienter son accompagnement. Il est difficile de partager ses grilles avec le coaché. Certains pensent même que cela relève de ce qui doit resté « inconnu » du coaché. D’autres pensent l’inverse mais trouve parfois compliqué de rendre simple ces grilles qu’ils ont mis des années à maîtriser. Comment simplifier le message dans le cadre d’un coaching ?

Voici donc les enjeux principaux que relèvent efficacement le coaching visuel :

  • écoute, questionnement, reformulation,
  • analyse, synthèse,
  • représentation, modification, évolution,
  • passage à l’action, évaluation, progression.

« Externaliser » la pensée

Le terme de « cartographie mentale » est un terme très utilisé en coaching. Faire évoluer les représentations du coaché représente un enjeu central dans le processus de coaching. D’ailleurs, on parle souvent de « carte mentale » du coaché. Mais cette visualisation mentale n’est pas réellement partagé entre le coach et le coaché. Chacun en a représentation visuelle dans sa tête. Le défi est réussir le passage de la visualisation à la vision. SIGNOS propose de « poser  » cette représentation visuelle sur un support – papier ou numérique – pour qu’elle devienne une vision. A partir de ce moment, les deux parties prenantes peuvent « jouer » avec cette structure visuelle « externalisée ». Le premier jet est une structure brouillon qui va pouvoir évoluer concrètement. Le support joue un effet « miroir » de ce qui se dit, s’échange pour se stabiliser progressivement et offrir une image claire qui va aider à passer l’action.

Dynamiser l’entretien de coaching grâce au support visuel

Certains coachs se méfient de l’usage d’un support qui aurait tendance à « figer » la réflexion. Nous répondons que le support ne fige rien, il n’est pas « intelligent », c’est l’utilisateur qui fige les choses. D’ailleurs sur ce point, SIGNOS a mis au point des techniques d’animation d’entretien basées justement sur la « dynamique » du support visuel.  Nous accueillons régulièrement des coachs dans nos formations de Mind Mapping (niveau 2). Autre point, comment ne pas s’appuyer sur un support visuel quand les neurosciences nous sensibilise à l’importance du visuel dans les processus humains de réflexion, de compréhension, de mémorisation, d’apprentissage, de motivation ?

Modification de la relation coach / coaché

Mais le bénéfice le plus incroyable réside sans doute dans la modification de la relation coach/coaché. Les outils visuels modifient le relation de « pouvoir » qui existe entre le coach et le coaché. Le coaching visuel rend transparent ce qui s’échange et surtout en offre une « histoire » écrite et donc mieux partagée. Le coaché peut « s’autonomiser » plus facilement entre chaque séance. Chez SIGNOS, nous travaillons principalement avec des méthodes de « Mapping », faciles à co-élaborer en temps réel pendant les séances de coaching. Le coaché peut partir immédiatement avec les « mapping » et s’en servir immédiatement pour réfléchir à ce qui s’est dit dans la séance, les faire évoluer pour s’autocaocher, les utiliser comme support pour engager les actions qui le mèneront vers la réussite. Un coaching visuel est en général un coaching qui nécessite moins de séances. Notre expérience nous montre que le nombre de séances pour obtenir un résultat jugé positif par le coaché se situe en moyenne autour de 4 séances d’1h30 !

Coaching à distance, facile !

Le coaching visuel rend enfin possible et efficace le coaching distanciel en visioconférence. L’intérêt n’est pas de voir le coach ou le coaché mais de co-élaborer les visuels qui traduisent et soutiennent les échanges. Nous voulons voir les cartes mentales s’élaborer en temps réel pour mieux les faire évoluer. Cela se fait très bien à distance. Bien entendu, nous perdons le bénéfice de la communication non-verbale en présentielle. Pour certains profils de coachés, c’est nécessaire mais pas pour tous. Tout cela contribue à « démocratiser » l’accès au coaching en réduisant les coûts et la durée des coaching.

En conclusion, le coaching visuel est à la fois plus efficace et plus rapide que le coaching classique, à compétences égales bien entendu du coach. Et surtout, nous pouvons aider les personnes à « s’autocoacher » entre les séances pour gagner en autonomie dans leur vie. N’est-ce pas là notre ambition de coach ?

Carolina VINCENZONI et Patrick NEVEU

Note: 5.0. sur 1 vote. Voir les votes.
Patientez s'il vous plait...
La source Coaching Signos

Vous pourriez aussi aimer Autres posts de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Prouvez que vous n’êtes pas un robot. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Send this to a friend